Rôle de la réadaptation cardiaque

par Noeleen Fallon et Shirley Ingram

Se tenir au courant des développements dans un service de santé en constante évolution
Le développement professionnel continu est essentiel pour les infirmières et les sages-femmes exerçant dans un environnement de santé en constante évolution. Dans cet esprit, WIN a élargi sa section de formation continue pour 2006, en se concentrant sur deux domaines cliniques qui ont un impact sur tous les domaines du service de santé irlandais – à savoir la cardiologie et le diabète.

Les maladies cardiovasculaires et le diabète de type 2 peuvent être considérés comme les problèmes de santé publique les plus importants que nous ayons rencontrés ces derniers temps, à tel point que nous sommes confrontés à la perspective d’une réduction de l’espérance de vie si le double problème n’est pas abordé.

Le module de cardiologie à ce jour s’est concentré sur:

  • Protection du risque cardiaque chez les personnes atteintes de diabète de type 2, en s’appuyant sur les nouvelles lignes directrices internationales
  • Femmes et AVC, décrivant les facteurs de risque, y compris les risques spécifiques au sexe.

Ce mois-ci, nous nous concentrons sur les programmes de réadaptation cardiaque et sur la façon dont les problèmes et les complications post-cardiaques peuvent être détectés, gérés et traités efficacement grâce à de tels programmes. L’article rend compte de la prise en charge des patients de phase 3 et couvre les problèmes cliniques rencontrés dans une clinique de réadaptation cardiaque dirigée par une infirmière.

Le fardeau des maladies cardiovasculaires est une préoccupation majeure pour les patients et les professionnels de la santé. Bien que les taux de mortalité dans les maladies coronariennes continuent de baisser en Europe occidentale, la prévalence des patients atteints d’une maladie établie continue d’augmenter. Cela est dû en grande partie à l’amélioration du pronostic et des traitements des maladies coronariennes et au vieillissement croissant de la population.1

La réadaptation cardiaque est un processus par lequel les patients atteints de maladies cardiovasculaires sont encouragés et soutenus par une équipe multidisciplinaire de professionnels de la santé, afin d’atteindre et de maintenir une santé physique et psychosociale optimale.2 Programmes de réadaptation cardiaque (CR) ont été mis en place pour éduquer le patient sur le risque cardiovasculaire et l’encourager à apporter les changements de style de vie nécessaires.2 Les méta-analyses des essais de réadaptation cardiaque démontrent que la mortalité toutes causes confondues est réduite de 27% et la mortalité cardiaque de 31%.3,4 Ils rapportent également des avantages en termes de réduction des événements récurrents et des taux de réadmission.4

Objectifs de la réadaptation cardiaque
La réadaptation cardiaque vise à rétablir la santé d’une personne et à lui redonner la place qui lui revient dans la société. Cela se produit avec l’entraînement physique pour améliorer la capacité d’exercice, permettant ainsi aux patients d’améliorer leur niveau de forme physique et d’augmenter l’apport sanguin collatéral au muscle cardiaque. En éduquant les patients sur les facteurs de risque de maladies cardiovasculaires, ils peuvent apporter d’importants changements de style de vie, améliorer la qualité de leur vie et réduire le risque d’événements coronariens futurs.5 Comme les infirmières sont en contact permanent avec les patients et leurs familles, elles sont idéalement placées pour coordonner et dispenser ces programmes en collaboration avec des membres de l’équipe multidisciplinaire.6 Les relations infirmière-patient ont été décrites comme thérapeutiques et peuvent donc avoir un impact positif sur les résultats des patients.7

Phases de rééducation cardiaque

  • Phase 1: Le séjour hospitalier
  • Phase 2: La période immédiatement post-sortie jusqu’au début du patient Phase 3
  • Phase 3: Le programme d’exercice et d’éducation post-sortie
  • Phase 4: La période de maintenance à long terme

Mais qu’en est-il des problèmes prévisibles et du potentiel de complications après l’infarctus du myocarde (IM), l’intervention transluminale percutanée (ICP) et le pontage aorto-coronarien (CABG)? Le personnel de réadaptation cardiaque doit être attentif à reconnaître les changements dans l’état clinique des patients et être prêt à intervenir en conséquence.8 Les signes et symptômes d’un changement d’état clinique peuvent également être une urgence imminente ou une complication cardiovasculaire, d’autant plus que de plus en plus de patients d’une catégorie de risque plus élevée entrent dans le programme de CR.8

Problèmes de patients dans la phase trois
Sur une période d’un an, les auteurs ont analysé les problèmes de patients survenus pendant la phase trois du programme de CR à l’hôpital Adelaide and Meath (AMNCH), Tallaght, Dublin. L’étude a été menée rétrospectivement. Au total, 223 patients ont assisté à la phase trois de la réadaptation cardiaque. Parmi ceux-ci, 84 patients présentaient des symptômes ou développaient des problèmes (37%), 67 hommes (80%) et 17 femmes (20%). Les problèmes ont été documentés et traités en conséquence par le personnel de réadaptation ou référés à la clinique CR dirigée par une infirmière pour des investigations et un traitement. Le personnel médical a examiné les patients du département de CR si on leur en fait la demande. L’équipe multidisciplinaire a également été impliquée dans le diagnostic, le traitement et le suivi.

Problèmes rencontrés

Au département CR de Tallaght, les soins infirmiers sont fournis par des infirmières expérimentées autonomes qui jouent un rôle déterminant dans la planification et la fourniture de soins de haute qualité et de pratiques fondées sur des données probantes.9 Le personnel infirmier et un physiothérapeute principal sont formés au Soutien de la Vie Cardiaque Avancé (LCA), conformément aux recommandations de l’Association Irlandaise des Directives de réadaptation Cardiaque.10 Ils sont compétents pour traiter un patient présentant une douleur thoracique et pour évaluer s’il y a des changements significatifs sur l’électrocardiogramme (ECG).

Dans cette étude, 29 patients ont présenté des douleurs thoraciques, dont 14 (48%) ont été évalués et pris en charge par le personnel du CR sans intervention médicale. Cinq autres patients (17%) ont été évalués médicalement et admis pour une évaluation et des investigations supplémentaires, telles qu’une angiographie. Trois patients (10%) ont nécessité une admission de routine pour une cardioversion.

Avantages d’une clinique dirigée par une infirmière
Les cliniques dirigées par une infirmière pour la prévention secondaire des maladies coronariennes peuvent améliorer les résultats cliniques.5 Une telle clinique est organisée chaque semaine dans le cadre du programme CR. Ici, les patients peuvent avoir une évaluation plus détaillée et un examen médical si nécessaire. Le personnel infirmier peut demander des examens cardiologiques supplémentaires et les résultats peuvent être suivis à la clinique, avec éventuellement des changements de médicaments. Cette clinique est une forme efficace de prise en charge des patients car les patients sont vus rapidement lorsque des problèmes surviennent et évitent d’avoir à attendre un rendez-vous pour la clinique de cardiologie générale.

Référence directe
Dans cette étude, huit patients ont été dirigés directement vers la clinique CR pour un suivi des résultats des tests de cardiologie par une surveillance Holter ou ambulatoire de la pression artérielle (ABPM) sur 24 heures ou un examen des médicaments anti-angine. Dix-sept patients présentaient une hypertension (20%). Les infirmières ont demandé l’ABPM pour neuf (53 %) de ces patients et 11 ont recommencé à prendre des médicaments antihypertenseurs ou ont augmenté la dose (65 %). Deux patients ont dû être admis dans le service de jour pour des examens de BP (12%).

Références

L’équipe multidisciplinaire se réunit tous les mois pour discuter des patients qui suivent actuellement une CR. À ce stade, le personnel de CR a terminé une évaluation des patients et a connaissance de leur profil lipidique, de leur taux de sucre dans le sang, de leur pression artérielle, de leur indice de masse corporelle (IMC), de leur tour de taille et de leur échelle d’anxiété et de dépression hospitalière (HAD). En orientant directement vers d’autres spécialités, comme un psychologue ou une diététiste, les patients évitent une fois de plus de longs délais avant d’être vus. Nous avons un protocole établi pour que les infirmières orientent les patients vers la diététiste et le psychologue.

Un aiguillage d’une infirmière à l’autre vers le centre de jour du diabète est en place pour les patients diabétiques qui ont perdu du temps, qui ont une glycémie erratique ou qui ont besoin d’une formation complémentaire. Ce système a été créé à l’origine en 2001, lorsque des personnes nouvellement diagnostiquées diabétiques ont été découvertes en CR lors d’une étude de suivi après la sortie des soins coronariens.11

Suivi
À la fin du programme, les patients sont réévalués et renvoyés à leur médecin généraliste dans la communauté si possible, afin de réduire les nombres excessifs dans les cliniques de cardiologie. S’il y a des problèmes spécifiques qui nécessitent un suivi, ils reçoivent un rendez-vous pour la clinique CR avant de retourner chez leur médecin généraliste.
La diminution de la durée du séjour à l’hôpital pour la plupart des patients cardiaques entraîne un besoin accru d’un suivi adéquat et fiable. Le personnel de réadaptation cardiaque est dans une position unique pour répondre à ce défi et offrir un tel service.

La fonction psychologique, la qualité de vie, la récupération sociale et le retour au travail sont tous améliorés par la participation des patients à un programme de CR.12

Les auteurs démontrent que les problèmes et complications post-événements cardiaques peuvent être détectés, gérés et traités efficacement grâce à un tel programme. Comme les soins cliniques des maladies coronariennes sont coûteux et prolongés, la CR peut produire des avantages financiers en réduisant les taux de réadmission et en augmentant le taux de retour au travail.12,13
La réadaptation cardiaque sert de tremplin jusqu’à ce que le patient comble le fossé entre l’hôpital et la communauté et retourne aux soins de son médecin principal.

Noeleen Fallon et Shirley Ingram sont coordonnatrices de la réadaptation cardiaque au Département de réadaptation cardiaque de l’Hôpital Adelaide et Meath inc. Hôpital national pour enfants (AMNCH), Tallaght, Dublin

  1. Scholte op Reimer et al. Contribution des soins infirmiers à la gestion des facteurs de risque perçue par les patients atteints d’une maladie coronarienne établie. Eur J Soins infirmiers cardiovasculaires 2002;1: 87-94
  2. Scottish Intercollegiate Guidelines Network (SIGN). Rééducation cardiaque. Ligne directrice no 57, 2002
  3. Jolliffe JA et coll. Rééducation basée sur l’exercice pour les maladies coronariennes. The Cochrane Library, 2001
  4. Goble AJ, Worchester M. Best Practice Guidelines for Cardiac Rehabilitation and Secondary Prevention. Centre de recherche sur le cœur Victoria, 1999
  5. Dalal H, Evans P, Campbell J. Développements récents en prévention secondaire et en réadaptation cardiaque après un infarctus aigu du myocarde BMJ 2004; 328: 693-697
  6. Thompson D , Bowman G. Preuve de l’efficacité de la réadaptation cardiaque. Soins Infirmiers Intensifs et Intensifs 1998; 14: 38-48
  7. Kelly J. Au-delà de l’appel du devoir. Monde des Soins infirmiers irlandais 2005; 13 (8) 23
  8. Association américaine de Réadaptation pulmonaire cardiovasculaire &. Lignes directrices pour les programmes de réadaptation cardiaque et de prévention secondaire 3e édition. États-Unis Human Kinetics Inc., 1999
  9. Carney M. L’infirmière praticienne avancée: Pourquoi éduquer les infirmières et les sages-femmes au niveau de la pratique avancée? Infirmière irlandaise 2004; 9(4): 18-19
  10. Lignes directrices de l’Association irlandaise de réadaptation cardiaque, 2002; www. iacr.ie
  11. Fallon N. Un effort conjoint. Monde des Soins infirmiers irlandais 2002; 10(1): 36-37
  12. Giannuzzi P et coll. Groupe de Travail sur la Réadaptation Cardiaque et la physiologie de l’Exercice de la Société Européenne de Cardiologie. Prévention secondaire par la réadaptation cardiaque: document de position du Groupe de Travail sur la Réadaptation Cardiaque et la physiologie de l’Exercice de la Société Européenne de Cardiologie. Eur Heart J 2003; 24 (13): 1273-8 Revue
  13. Pell J. Réadaptation cardiaque: un examen de son efficacité. Soins de Santé Coronaires1997; 1: 8-17

Formation continue – Cardiologie – Rôle de la réadaptation cardiaque

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.